Solidaire Pour Agir à Courcelles.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 1 octobre 2015

PROJET DE COMMUNE NOUVELLE COURCELLES AUBEVOYE : VOUS AVEZ LA PAROLE !

En mars 2014, notre groupe « AVEC VOUS, construisons aujourd’hui le Courcelles de demain » se présentait à vos suffrages sur la base de trois idées fortes

Lire la suite

dimanche 27 février 2011

Lettre pour Laetitia par Laurence Havel, Secrétaire nationale.

Madame, Monsieur,

Depuis que le corps de la pauvre Laetitia a été retrouvé dans un lac près de Nantes, juges et responsables politiques se renvoient la balle comme des adolescents irresponsables.

Personne ne veut admettre qu'il y a une solution simple pour empêcher qu'un acte d'une telle barbarie ne se reproduise.

C'est pourtant évident : Tony Meilhon, le principal suspect, était un criminel violent multirécidiviste qui avait déjà été condamné 15 fois par la Justice.

QUE FAISAIT-IL DEHORS ???

C'est pourquoi je vous demande de signer la pétition de l'Institut pour la Justice, en cliquant en bas de ce message.

A 31 ans, Tony Meilhon était libre comme l'air, malgré 7 nouvelles plaintes déposées contre lui. Pourquoi ? Parce qu'à chaque fois, il a agressé des gens, il a été attrapé, jugé... puis relâché peu après.

Est-ce que la Justice manque de moyens ? Non. Elle manque de fermeté.

Est-ce que les magistrats devraient être sanctionnés ? Non, car dans la plupart des cas, ils ne commettent "aucune faute", comme ils aiment tant à le répéter.

Ils appliquent simplement la Loi française, qui ne prévoit plus de sanctions assez sévères, y compris pour les psychopathes les plus dangereux.

Ce qu'on appelle la "perpétuité" équivaut en moyenne à 20 ans de prison actuellement. L'horrible assassin de Laetitia ressortira probablement à 50 ans (il n'en a que 31 aujourd'hui).

Mais il y a pire : la loi française oblige les juges à accorder à tous les criminels des remises de peine. Quand ils sont condamnés au tribunal à 10 ans, cela veut dire qu'ils doivent pouvoir ressortir au bout de six ans (en moyenne). C'est leur droit.

Je n'invente rien. On ne le dit pas à la télévision mais ce sont bel et bien les lois qui ont été votées en France.

C'est une vérité qui est soigneusement dissimulée au citoyen "de base", car ces lois ont évidemment été votées contre la volonté de la majorité.

Aujourd'hui, Nicolas Sarkozy parle de "sanctions" et les magistrats sont "en grève".

Mais il y a une certitude :

Dans une semaine, un mois, trois mois au plus tard, un autre crime comme celui commis contre Laetitia fera la une des journaux.

C'est un fait : un autre monstre, peut-être plus dangereux encore que Tony Meilhon, sera libéré par la Justice française, et assassinera une nouvelle personne. C'est inéluctable :

Tant que notre loi ne changera pas, et qu'on ne prévoira pas des peines adaptées, dissuasives, et qui permettent réellement de débarrasser la société des sadiques dangereux, nous sommes condamnés à voir encore et encore des jeunes femmes de notre pays se faire atrocement assassiner !!

Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit. Je ne suis pas en train de faire campagne pour la peine capitale, ni de suggérer qu'il faille infliger aux criminels des peines dégradantes.

Mais il existe aujourd'hui de multiples solutions, respectueuses des droits de l'homme, qui permettent de neutraliser un individu ultra-dangereux, lorsqu'il a prouvé à plusieurs reprises qu'il n'hésiterait jamais à passer à l'acte.

Il n'y a pas besoin d'attendre qu'ils aient commis un assassinat avec acte de barbarie. C'est pourquoi nous avons lancé cette pétition aux pouvoirs publics.

En effet, le profil de ces assassins est presque toujours le même : ils commencent par des "petits" actes de délinquance, puis franchissent à chaque fois un cran supplémentaire.

Entre 1996 et 2003, Tony Meilhon accumule 8 condamnations pour vol avec dégradation, vol en réunion et violences aggravées commises en réunion. Il est condamné par une Cour d'Assises en 2001 pour un crime d'une barbarie que je ne peux même pas, par respect pour vous, vous décrire ici.

Mais le 25 août 2003, il est déjà libre de nouveau ! C'est là qu'il part à l'assaut, dans la même journée, d'une poste, d'une station-service et d'un bureau de tabac. Un braquage violent, sous la menace d'une arme de poing.

C'est à ce moment-là qu'on aurait pu, qu'on aurait dû agir pour le neutraliser. Mais il faut que vous agissiez pour le demander à nos gouvernants, en signant la pétition ci-dessous.

En effet, l'évolution inquiétante de Tony Meihon crevait les yeux à ce moment-là. Ecoutez le témoignage du buraliste qu'il a agressé :

Il a sorti un flingue de son blouson. (...) Il m'a dit : "Donne-moi la caisse." (..). Puis quelqu'un est entré dans le magasin. Il a sorti une bombe lacrymogène et nous a aspergés. Il a dit quelque chose comme : "Tu bouges, je te bute". »

Il raconte le procès :

A mes côtés, la gérante de la station-service était complètement traumatisée. Elle avait été frappée à coups de crosses et laissée à terre. Elle était sous médicaments. »

Tony Meilhon, lui, "avait un air narquois. Je pense qu'il savait qu'il ne risquait pas grand-chose. Il se jouait du système, il était blasé. Il regardait souvent sa montre. On voyait bien qu'il s'en foutait. Je me rappelle qu'il avait dit que la prison était moins difficile que ce qu'il imaginait. »

Tony Meilhon encourt alors au moins 20 ans. La Justice le condamne à... 3 ans !!! Qu'il ne fera évidemment pas entièrement grâce aux remises de peine automatiques dont bénéficient tous les détenus.

Pourtant, les experts étaient formels : d'après eux, Tony Meilhon avait des « tendances psychopathiques », une « impulsivité » et une « facilité à passer à l'acte ». Bref, une extrême dangerosité.

Après 8 condamnations pour violences, quelles circonstances atténuantes la Justice a-t-elle pu retenir pour ne pas le condamner à 20 ans ?

Mais notre loi permet aux juges et aux jurés de choisir une peine entre zéro et vingt ans. Il n'existe pas de peine minimum.

Ils ont donc choisi trois ans... mais il n'y a "aucune faute" de leur part

Après cette condamnation, Tony Meilhon a évidemment recommencé les violences. Il est à nouveau passé devant des magistrats, qui ont eu à plusieurs reprises l'occasion de le neutraliser pour longtemps.

La mort de Laetitia n'est donc pas causée par un manque de de « moyens » !

Elus et médias nous disent que le seul problème dans cette affaire, c'est que Tony Meilhon n'a pas eu rendez-vous avec un éducateur une fois par mois.

C'est vraiment se moquer du monde : qui peut croire que cela aurait changé quoi que ce soit et que cela aurait pu empêcher un monstre de son espèce de tuer Laetitia ?

Il est temps de dire la vérité : nos lois doivent prévoir des peines beaucoup plus sévères et neutraliser plus longtemps des individus aussi dangereux. Et je compte sur vous pour le dire à nos gouvernants en signant la pétition ci-dessous.

Nous sommes l'Institut pour la Justice, la plus grande association d'experts, de victimes, et de citoyens qui traite des problèmes de Justice en France. Nous étions au 20h sur France 2 hier soir et nous avons l'oreille des pouvoirs publics.

Nous pouvons donc réellement faire une différence. Mais nous avons besoin de votre signature pour donner une légitimité démocratique à nos propositions de réforme.

C'est pourquoi votre signature à cette pétition est très importante. Vous pouvez sauver des vies, éviter d'autres crimes atroces, inévitables si les choses ne changent pas rapidement au niveau des lois françaises.

Je compte sur vous.

Laurence Havel Secrétaire nationale

Allez sur :

"http://institut-pour-la-justice.pro-petition.fr/meurtre-de-laetitia-c-en-est-trop" pour signer la pétition.

jeudi 11 juin 2009

VENT DEBOUT CONTRE LES BOUES !

VBC 3000 : UN BEAU TABLEAU… Sur le papier, ce projet qui a pour but de valoriser les boues de station d’épuration paraît intéressant, d’autant qu’il revendique haut et fort une inscription dans une politique de développement durable. C’est ainsi qu’il avait été présenté aux élus locaux et à des associations de protection de l’environnement, dans le cadre du comité local et de suivi des carrières CEMEX où cependant le risque de pollution atmosphérique avait été soulevé, notamment lors de la dernière séance le 26 novembre 2008.

OUI…MAIS EN TROMPE L’ŒIL.. Depuis jeudi dernier, lors de la réunion publique d’informations de Bouafles, deux ingénieurs chimistes indépendants, présents dans la salle ont, point par point, contribué à éclairer les trois cents personnes présentes sur les risques inhérents à ce projet, notamment celui de la pollution de l’air, avec les conséquences à court et moyen terme sur la santé de tous !

UN PROJET INQUIETANT… Ainsi, outre les nuisances occasionnées aux populations riveraines que pourrait engendrer cette entreprise, le risque est grand aussi, de faire fuir les sociétés qui comptaient s’installer des deux côtés de la D 316 en apportant l’emploi tant recherché en cette période de crise !

QUI GENERE LA COLERE DES HABITANTS ! Jeudi soir la colère était grande dans la salle : habitants de Bouafles, Courcelles et communes voisines, signons massivement la pétition du comité de Bouafles et restons unis et mobilisés !

Les Nu pieds se chaussent. ( 1 rue Georges André 2794O Courcelles sur Seine)

mardi 27 janvier 2009

carrieres courcelles bouafles:pas 25 ans de plus sans engagements pour l'environnement et les habitants!

CARRIERES DE COURCELLES- BOUAFLES : PAS 25 ANS DE PLUS, SANS ENGAGEMENTS POUR L’ENVIRONNEMENT ET LES HABITANTS !

En pleine période des fêtes de fin d’année ( du 3 décembre 2008 au 3 janvier 2009) avait lieu une enquête publique concernant, une demande d’autorisation de la société CEMEX granulats de poursuivre l’extraction sur le site de Courcelles Bouafles pour une durée de …

25 ans !

Rappelons que ce site est très sensible à plusieurs niveaux : - Il est en interactivité biologique avec Natura 2000 et le grand site national de Château Gaillard et des coteaux de la Seine. - Il représente lui- même une richesse faunistique ( en particulier avofaunistique) et floristique exceptionnelle tout en faisant apparaître un potentiel archéologique sensible, notamment néolithique et galo romain.

Pour toutes ces raisons, nous sommes très surpris qu’une demande d’autorisation sur 25 ans puisse être sollicitée, même si elle est argumentée dans le cadre d’une stratégie industrielle visant à préserver l’emploi… Notre association n’a jamais opposé défense de l’emploi et protection de l’environnement et de la culture, mais sur une période aussi longue qui correspond à une génération s’ajoutant à deux générations antérieures d’exploitation, il est indispensable que CEMEX s’engage fermement dès maintenant sur des actes et pas seulement sur des déclarations de bonnes intentions ! Ainsi, nous ne pouvons nous contenter d’une commission annuelle de suivi qui comme en 2008 a fait le constat de zéro aménagement. CEMEX doit se remobiliser sur la dynamique du réaménagement biologique, culturel et de loisirs. Il n’est pas concevable qu’une nouvelle génération se voit privée l’accès à des zones restituées ou à restituer aux collectivités territoriales. Nous demandons : - La préservation de tous les chemins ruraux. - La création de sentiers pédestres de découvertes de la faune et de la flore. - La poursuite de la piste cyclable , commencée du côté de Bouafles en direction de Courcelles( accessible aux cycles non motorisés) - La création d’un accès au lac à partir de la commune de Courcelles d’autant que le plan d’eau va se rapprocher de cette commune.

D’autre part, nous savons que l’exploitation se réalisera, pour une part ,à proximité des habitations, notamment de Bouafles et que le trafic routier déjà très important risque d’augmenter dans la traversée de Courcelles sur Seine. C’est pourquoi, nous demandons également que : - Les distances entre le chantier et les maisons soient revues et que le choix retenu en matière de système de sécurité lié au recul des engins soit celui du flash lumineux et non du bip sonore. - La limitation de vitesse soit scrupuleusement respectée dans la traversée de l’agglomération de Courcelles et surtout que CEMEX amplifie le transport fluvial.

Enfin, nous invitons les élus et la population à rester vigilants et acteurs pour faire respecter l’environnement aujourd’hui et demain.

Association les Nu pieds se chaussent, 1 résidence Georges André 27940 Courcelles sur Seine.

dimanche 18 janvier 2009

Enquête publique CEMEX granulats Courcelles Bouafles : nos propositions

Association les Nu-pieds 1 résidence Georges André 2794O Courcelles sur Seine. Remarques et suggestions formulées dans le cadre de l’enquête publique CEMEX granulats ouverte entre le 3 décembre 2008 et le 3 janvier 2009 : Sur la forme, nous tenons à faire remarquer que deux semaines d’enquête incluent la période des fêtes de fin d’année, peu propice à attirer l’attention des habitants. Dans la mesure où la demande d’autorisation concerne 25 années, le mois de janvier 2009 aurait été plus pertinent pour réaliser cette enquête qui se veut publique. Sur le fond, il convient de souligner que le site faisant l’objet de la demande d’autorisation est très sensible à plusieurs niveaux : - Il est en interactivité biologique avec Natura 2000 et le site national de Château Gaillard et des coteaux de la Seine. - Il représente lui-même une richesse faunistique ( en particulier avo faunistique) et floristique exceptionnelle et fait apparaître une potentialité archéologique sensible (notamment néolithique et galoromaine) Pour toutes ces raisons, nous sommes très surpris qu’une demande d’autorisation de 25 ans puisse être sollicitée, même si elle est argumentée dans le cadre d’une stratégie industrielle visant entre autre à préserver l’emploi. Notre association n’a jamais opposé défense de l’emploi et protection de l’environnement et de la culture, mais sur une période aussi longue qui correspond à une génération s’ajoutant à deux générations antérieures, il est indispensable que CEMEX s’engage fermement dès maintenant sur des actes et pas seulement sur des déclarations de bonnes intentions. Sur le plan de la méthode, si la période de 25 ans est accordée, nous ne pourrons plus nous exprimer dans le cadre d’enquêtes publiques mais seulement une fois par an dans le cadre de la CLIS. A ce propos, lors de la dernière CLIS qui a eu lieu 26 novembre dernier, nous avons été choqués de constater qu’aucun aménagement n’avait été réalisé en 2008 ! Il est donc indispensable que CEMEX se remobilise sur la dynamique de réaménagement biologique, culturel et de loisirs. Il est inconcevable qu’une nouvelle génération se voit privée l’accès notamment à des zones restituées ou à restituer aux collectivités territoriales ( nous ne pouvons plus nous contenter d’une à deux visites annuelles) Nous proposons : - La préservation de tous les chemins ruraux. - La création de sentiers de découvertes interdits à tout véhicule à moteur et préservant faune et flore. ( à titre d’exemple, citons les systèmes de tourniquet implantés dans des espaces protégés, laissant le passage aux randonneurs tout en assurant la sécurité des bovins) - La poursuite de la piste cyclable ( accessible aux cycles non motorisés) commencée du côté Bouafles en direction de Courcelles. - La création d’un accès au lac à partir de la commune de Courcelles sur seine, d’autant que le plan d’eau va se rapprocher de cette commune. La note de synthèse résumant les enjeux de l’enquête publique nous informe que l’exploitation va se rapprocher dans les années à venir des habitations de Bouafles et de Courcelles, ce qui va engendrer des nuisances visuelles et sonores. Certes, l’exploitant prévoit de réduire ce type de nuisances, mais nous demandons que toutes les études soient menées maintenant afin de lutter efficacement contre le bruit. A ce propos nous proposons que le choix retenu en matière de système de sécurité lié au recul des engins soit celui des flashs lumineux et non pas celui du bip sonore. A propos du trafic routier, la commune de Courcelles sur seine subit depuis des années le plus lourd tribu. Afin d’en réduire le bruit, nous demandons que la limitation de vitesse soit scrupuleusement respectée dans la traversée de l’agglomération et que CEMEX amplifie le transport fluvial. Ainsi, nos remarques et contributions ont pour volonté forte d’inscrire un site exceptionnel à tous les niveaux dans le respect des droits élémentaires des populations qui y vivent aujourd’hui ou qui y vivront demain ( droit au calme, liberté d’accès) tout en préservant une faune et une flore remarquables ainsi qu’une culture potentiellement riche. Fait à Courcelles sur Seine, le mercredi 31 janvier 2008. ____'' # * ''____

samedi 17 janvier 2009

La voix de solidaires pour agir à Courcelles sur Seine N° 2

LA VOIX DE SOLIDAIRES POUR AGIR A COURCELLES. N° 2

Solidaires pour agir a Courcelles, groupe de réflexions et d’actions municipales qui a obtenu près

de 4O % des voix lors des dernières élections , sans être représenté au conseil municipal, vous informe :

Chaud le quorum ! Lors de la séance du 25 juillet 2007, quatre mois seulement après l’élection, le quorum (nécessité de la présence de la moitié des conseillers pour prendre une délibération) a failli ne pas être atteint : il est vrai que nous étions en fin juillet. A quand la proportionnelle dans les communes de plus de 1500 habitants afin que toutes les sensibilités siègent au conseil municipal et représentent toute la population ?

Qui ne dit mot consent ? Dans notre dernier numéro, et dans la presse locale nous avons démontré en quoi la municipalité actuelle avait fait preuve de sectarisme en éliminant des personnes de bonne volonté lors de son arrivée… Depuis 9 mois, pas de réponse : qui ne dit mot consent ?

Une association qui dérange ? Dans la même lignée, l’agenda communal 2009 ne mentionne pas l’association NU-PIEDS. Selon M. le Maire, ce serait un oubli…la ficelle est un peu grosse quand on connaît le travail mené

par cette association, depuis 30 ans, pour améliorer notre cadre de vie et défendre l’environnement !

Toujours et encore, préservons la zone naturelle des Perelles ! Les habitants de ce quartier savent que depuis le début, nous sommes à leurs côtés pour les aider. Suite à la suggestion d’un riverain, un arrêté municipal interdisant aux PL de plus de 19 tonnes l’accès à la partie ouest de la zone, a été pris. En conseil municipal public, sur insistance de riverains, M. le Maire s’est engagé à saisir le nouveau

sous préfet pour faire avancer ce dossier.

Enquête publique carrières CEMEX : vers une nouvelle prolongation de 25 ANS ? Du 2 décembre au 3 janvier inclus ,vous pouvez consulter aux heures d’ouverture des mairies de Courcelles et de Bouafles,une enquête publique concernant un dossier d’extension des carrières CEMEX , avec en prime

une demande de prolongation d’extraction de 25 ans !

Les Nu-pieds font partie du comité de suivi qui entre autre, veille avec les services de l’état, à la bonne

réalisation des réaménagements écologiques.

Dans ce dossier, nous nous investissons pour des aménagements phasés afin de préserver la richesse de la faune et de la flore ( une trentaine d’espèces est protégée) Avec la même force, nous réclamons également que le réaménagement permette au fur et à mesure

de son avancement un accès sécurisé au public afin de profiter de cette richesse environnementale :

nous renouvelons notre demande d’accès direct au lac à partir de Courcelles.

Sécurisons la D316 ! Aux dernières nouvelles, les travaux de sécurisation du deuxième tronçon de la D316 qui traverse Courcelles (entre le rond point et les zones artisanales ( direction Les Andelys) devraient démarrer autour de mai 09 mais nous renouvelons à la municipalité de Courcelles notre proposition de zone 30 entre le rond point et la sortie de Courcelles (direction Gaillon) afin de sécuriser l’accès aux écoles, commerces et services)

Bonnes nouvelles ! Afin de réaliser des économies, La communauté de communes EMS reprend la gestion de la piscine

et réfléchit sur la reprise du service de l’eau ( à suivre…)

Pour nous rejoindre, vous pouvez contacter : Monsieur Basset Jean-michel 9 les joncs marins ( 02.32.52.42.76) ou Monsieur Waisler Jean-Pierre 4 résidence les Grillons ou M. François Leguillon

34 rue du Château d’eau ou Monsieur Frichot Jacques 10 résidence les Perelles.

La cotisation à notre association est de 3€ par an (cotisation individuelle) 5€ par an ( familiale) Vous pouvez aussi consulter notre site internet : www.courcelles-sur-seine.info

mercredi 7 janvier 2009

Bonne année et mes meilleurs voeux pour 2009.

Tant qu'administrateur de ce site internet je vous souhais une bonne année et surtout bonne santé.

Wolter SMIT

lundi 24 novembre 2008

Les Nu-pieds de Courcelles-Seine: une association qui dérange?

Nous venons de trouver dans notre boite à lettres l’agenda communal 2009. Comme dans les éditions précédentes, une page est consacrée aux coordonnées des associations du village. .. Mais l’une des plus anciennes, les Nu-pieds, avec trente années de présence, ne figure plus sur la liste… Monsieur le Maire de Courcelles sur Seine, contacté par la présidente a répondu qu’il s’agissait d’un oubli dont il s’était rendu compte deux ou trois jours avant la distribution… Et pourtant la commission information chargée de la relecture des documents est composée de sept élus ! Et pourtant depuis que cet agenda existe ( il avait été initié par la mairie précédente) les Nu-pieds ont toujours été mentionnés … L’excuse de l’oubli est difficile à croire car comment oublier une association qui a beaucoup contribué à la défense de l’environnement de la commune ? Rappelons les actions menées pour éviter l’installation d’une usine d’incinération à proximité des résidences Beau bec, Grillons Cigales, pour obtenir un réaménagement écologique des carrières ou encore plus récemment pour signaler la fragilité des sols de l’ancien terrain de camping destiné à accueillir des logements aidés … Oubli…ou acte délibéré d’ignorer une association qui dérange !

Association les Nu-pieds Madame Basset Marie- Thérèse. 1 rue Georges André.

vendredi 27 juin 2008

LE SECTARISME EST-IL EN MARCHE AVEC LA NOUVELLE MUNICIPALITE DE COURCELLES ?

Après les élections municipales, la liste « Ensemble pour Courcelles » conduite par Monsieur Bourblanc avait déclaré dans un communiqué adressé à tous les habitants, avoir une pensée pour la liste « Solidaires pour agir à Courcelles » animée par Monsieur Basset. L’intention était louable mais force est de constater qu’elle ne s’est pas traduite par un acte positif…Bien au contraire… L’Impartial du jeudi 19 juin, rappelle dans un compte rendu du dernier conseil communautaire EMS que la nouvelle municipalité de Courcelles n’a pas souhaité que Monsieur Basset soit représentant au SYGOM ( syndicat de gestion des ordures ménagères) Et pourtant, bon nombre de ses collègues avaient apprécié son travail pendant sept années. Monsieur Bourblanc, actuel maire de Courcelles a simplement « oublié » que le groupe de Monsieur Basset avait tout mis en uvre, pour qu’il siège au conseil communautaire EMS à une époque où il ne disposait que de trois élus sur 19 au sein du conseil municipal.

Monsieur Bourblanc avait déjà refusé d’accepter sur sa liste l’ancien maire qui lui avait accordé une totale confiance. ..
Aujourd’hui, il signe et persiste en écartant l’ancien premier adjoint, d’une candidature au SYGOM.   Le sectarisme serait-il en marche au sein de la nouvelle municipalité ?   Tous les conseillers municipaux ont-ils été consultés pour prendre cette décision ?

Solidaires pour agir à Courcelles sur Seine ( groupe de réflexions et d’actions municipales)

mardi 24 juin 2008

LA VOIX DE SOLIDAIRES POUR AGIR A COURCELLES.

Avec près de 4O% de voix, nous n’avons pas obtenu d’élu aux dernières élections municipales dans la mesure où la règle de la proportionnelle ne s’applique pas à un village de la taille de Courcelles.
Toutefois, nous entendons faire entendre notre voix chaque fois que cela sera utile: pas de simple contestation face à de mauvais choix que pourrait décider la municipalité actuelle, mais des alternatives et de l’info pratique !

BONNES NOUVELLES !
  • Le budget prévisionnel a été voté tel que nous l’avions préparé sans augmentation des bases depuis 2001.
  • La sécurisation de la rue de l’abbaye du Beau bec que nous avons entièrement menée donne satisfaction même si des améliorations peuvent être apportées.
  • Le plateau multisports tant défendu par M. Leguillon en commissionsportive EMS va arriver.
  • L’extension du dortoir de l’école maternelle que nous avions décidée va se réaliser.
  • La remise de dictionnaires aux élèves de CM2 , les fêtes de la musique, de la peinture que nous avions initiées se poursuivent.
  • La remise de composteurs à titre gracieux représente l’un des résultats de l’action de Monsieur Basset au SYGOM.

SECTARISME !

Toutefois, Monsieur Bourblanc a refusé de proposer sa candidature à ce même SYGOM.

Pourtant le groupe municipal de Monsieur Basset avait tout mis en œuvre pour que Monsieur Bourblanc soit délégué à EMS alors que sa liste ne détenait lors du dernier mandat que 3 sièges sur 19 !

72OOO € QUI AURAIENT PU ETRE UTILISES AUTREMENT ?

Dans la dernière partie de notre mandat, nous avions démontré que nous pouvions assurer les missions municipales et intercommunales avec 3 adjoints.    La majorité a choisi d’en désigner 5 + un conseiller délégué au CCAS !

Résultats : 72OOO € de dépenses supplémentaires sur 6 ans !

GRANULATS GRATUITS : LE JUSTE RETOUR AUX CHOSES !

La société CEMEX a revu sa position. Chaque foyer de Courcelles va pouvoir bénéficier d’une tonne de granulat par an ( le bon est à retirer en mairie)

DROIT DE PREEMPTION SUR LA ZONE NATURELLE DES PERELLES. Nous l’avions voté afin de protéger la tranquillité des habitants de ce quartier.   Finalement Monsieur le Sous préfet a demandé d’annuler la délibération au prétexte que légalement ce type d’acte ne peut pas être pris sur une zone naturelle.   Qu’on nous explique alors comment autant d’implantations ont pu se réaliser sur cette zone?   A l’unanimité le nouveau conseil municipal a accepté d’annuler la délibération que nous avions prise :
 En toute logique n’aurait-il pas fallu s’abstenir ( pour éviter un éventuel tribunal administratif) et demander le soutien à la sous préfecture pour que cette zone reste naturelle ?

URGENCE SECURITE !

Sur la portion de la D 316 située entre le rond point et la fin de notre zone commerciale, nous proposons une zone 30 ainsi qu’un déclenchement automatique du feu en rouge en cas de dépassement de la vitesse : n’oublions que cette zone concerne l’accès aux écoles, aux commerces, aux services ( salle des fêtes, mairie…) et aux transports en commun !

Vous êtes intéressés par nos propositions, nos réflexions, n’hésitez pas à nous contacter : Jean-Pierre Waisler 4 résidence les Grillons.
François Leguillon 34 rue Château d’eau.
Jacques Frichot 10 résidence les Pérelles.
Jean-Michel Basset 9 rue les Joncs Marins (02.32.52.43.76)

Laissez vos messages en répondant à ce BLOG.


Vous pouvez aussi nous soutenir en adhérant à l’association qui soutient notre groupe :
Les NU-PIEDS , association indépendante de la mairie qui aide les habitants à prendre en charge leurs difficultés ou leurs loisirs.L’association ne dispose que des cotisations des adhérents :
Cotisation annuelle individuelle : 3 Euro ; familiale : 5 Euro

mercredi 14 mai 2008

Notre accociation a 40ans !

On n'a pas tous les jours deux fois 20 ans !!

Et bien oui... NOTRE ASSOCIATION :

FOYER POUR TOUS AURA 40 ANS

cette année !

Bien sûr, nous avons beaucoup envie de fêter cet événement extraordinaire...

Ce sera :

Samedi 20 septembre 2008
à la salle des fêtes de Courcelles sur Seine.

Au programme :

  • Dans l'après-midi : exposition de documents, photos, passage de films.

  • À partir de 19 heures : pot d'amtié.

  • À partir de 20 heures : buffet froid animé par des ami(e)s musiciens et musiciennes qui ont participé aux fes organisées par le Foyer ces dernières années...

  • Il y aura de la chanson française, du folk, du jazz, du latino...

    N'OUBLIEZ PAS DE VENIR AVEC VOS INSTRUMENTS !

Pour linscription, veuillez contacter le Foyer pour Tous, chez Sylvie et Jean-Michel BASSET au 9 rue les Joncs Marins, 27940 Courcelles Sur Seine.     Tél : 02 32 52 43 76, soit par E-Mail présent sur ce site.

NB:
Il nous manque beaucoup d'adresses, surtout pour la période qui couvre les vingt premières années.    N'hésitez pas à nous communiquer les coordonnées de celles et ceux que vous aimeriez rencontrer.

mardi 11 mars 2008

REMERCIEMENTS DE LA LISTE SOLIDAIRES POUR AGIR A COURCELLES SUR SEINE .

Tout d’abord, nous tenons à remercier les électeurs et électrices qui ont fait confiance à nos candidats le dimanche 9 mars 2008. Malgré votre soutien, nous ne serons pas du tout représentés au sein du conseil municipal ; ainsi, près de 40% des votants resteront sans porte- paroles.

En effet, une majorité de courcellois a préféré porté aux destinées de notre commune, la totalité des 19 candidats de la liste de M.Bourblanc. Au- delà de ces chiffres, il est regrettable de constater que les deux réunions publiques organisées par les listes en présence n’aient pas recueilli la participation attendue.

Pourtant, elles ont permis de mesurer les différences qui existent entre les deux projets notamment sur l'approche budgétaire :

  • la liste conduite par M.Bourblanc, mis à part des déclarations de bonne intention, ne dit pas comment elle allait pouvoir réaliser tous les projets de son programme et maîtriser les impôts locaux.
  • la liste conduite par M.Basset est apparue comme portant un projet plus réaliste, évolutif en fonction des recettes à venir et des concertations à mener, et compatible avec le budget actuel pour contenir les impôts locaux comme nous avons su le faire de 2001 à 2007.

Il est également regrettable d’observer que les cinq conseillers sortants présents sur notre liste Solidaires ont aussi bien travaillé que les quatre conseillers sortants présents sur la liste Ensemble : le bilan a été jugé globalement favorable par tous…Et pourtant ils ne sont pas réélus bien que leur présence au sein du conseil municipal de 2001 à 2008 a permis de nombreuses avancées sur notre village ( voir le bilan dont vous avez été destinataires)

Elle a aussi permis de s’inscrire positivement dans l’avenir en rejoignant la communauté de communes EMS mutualisant ainsi le développement économique de notre commune et tous les grands services au public comme les ordures ménagères, l’eau, l’assainissement, le sport, la jeunesse, l’école de musique ou encore le transport scolaire gratuit… EMS va investir 3 millions € pour créer une zone artisanale à Courcelles : comment aurions –nous pu la réaliser avec notre budget ? EMS a réalisé beaucoup d’entretien et de travaux sur notre réseau d’eau et les stations de pompage (sécurisation) : comment aurions nous fait pour contenir le prix de l’eau, si nous avions dû prendre en charge tous ces travaux ainsi que ceux à venir ?

Calomniez, calomniez, il en restera quelque chose !

Un des problèmes c’est que Madame le maire n’a pas cessé de désinformer les courcellois sur tout ce qui a été proposé ou réalisé par EMS. Monsieur Basset et Monsieur Leguillon, en qualité de délégués, ont dû régulièrement ramer à contre courant pour lutter contre cette intox et, aujourd’hui encore, nous voyons bien que l’info exacte a du mal à passer…

Désormais, nous vous invitons à rester attentifs aux promesses faites et vigilants sur l’évolution des impôts locaux dans les prochaines années !

lundi 25 février 2008

Mais qui donc a refusé d’accueillir Madame Bove sur sa liste ?

Dans le dernier bulletin communal ( Flash numéro 48 du Petit courcellois), Madame Bove, maire de Courcelles sur Seine déclare : « mon désir était de rester…comme simple conseillère, mais mon adjoint qui se présentera à vos suffrages m’a répondu qu’il ne désirait pas de moi sur sa liste. (Dur…dur pour moi) » Il ne m’a pas donné de raison mais la réponse est peut-être dans cette phrase de Corneille : « On n’aime point ceux à qui l’on doit »

Cependant, Madame Bove ne précise pas de quel adjoint il s’agit. Il est donc important de répondre à l’interrogation légitime des courcellois. Monsieur Revel, troisième adjoint a fait savoir par voie de presse qu’il ne se représentait pas. Monsieur Basset Jean-Michel, premier adjoint, qui conduit la liste Solidaires pour agir à Courcelles sur Seine n’a pas du tout été contacté par le premier magistrat de la commune. Reste donc le second adjoint, Monsieur Bourblanc Raymond tête de liste de : « Ensemble pour Courcelles sur Seine » qui doit effectivement beaucoup à Madame le Maire. Elu en 2001, sur une liste d’opposition, il devient en cour de mandat second adjoint avec un soutien permanent et sans faille de Madame Bove qui dans le même temps mit souvent à l’écart le premier adjoint. Que penser alors d’un candidat au poste de maire qui aujourd’hui, refuse sur sa liste une place de simple conseillère à celle qui lui avait pourtant accordé toute sa confiance ?

Monsieur Basset Jean-Michel, premier adjoint.

vendredi 11 janvier 2008

Voeux 2008

SOLIDAIRES POUR AGIR A COURCELLES VOUS SOUHAITE UNE BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2008 !

Comme vous le savez,

notre groupe de réflexions et d’actions communales

présentera une liste de femmes et d’hommes motivés aux élections municipales de mars 2008.

N’hésitez pas à nous contacter :

Par téléphone :Jean-Michel Basset au 02.32.52.43.76.

Par internet : spac@courcelles-sur-seine.info.

En vous adressant à nos correspondants de quartiers : Mme ALVES Isabelle 5 résidence du Hameau. M. BASSET Jean-Michel et Madame COMMES Sylvie 9 rue des Joncs Marins. M. et Mme LEGUILLON 34 rue du Château d’eau. M. SMIT Wolter 15 rue du 13 août 44. M. et Mme WAISLER 4 résidence les Grillons. Mme BASSET Marie-Thérèse 1 résidence Georges André

BONHEUR SANTE