Dans le dernier bulletin communal ( Flash numéro 48 du Petit courcellois), Madame Bove, maire de Courcelles sur Seine déclare : « mon désir était de rester…comme simple conseillère, mais mon adjoint qui se présentera à vos suffrages m’a répondu qu’il ne désirait pas de moi sur sa liste. (Dur…dur pour moi) » Il ne m’a pas donné de raison mais la réponse est peut-être dans cette phrase de Corneille : « On n’aime point ceux à qui l’on doit »

Cependant, Madame Bove ne précise pas de quel adjoint il s’agit. Il est donc important de répondre à l’interrogation légitime des courcellois. Monsieur Revel, troisième adjoint a fait savoir par voie de presse qu’il ne se représentait pas. Monsieur Basset Jean-Michel, premier adjoint, qui conduit la liste Solidaires pour agir à Courcelles sur Seine n’a pas du tout été contacté par le premier magistrat de la commune. Reste donc le second adjoint, Monsieur Bourblanc Raymond tête de liste de : « Ensemble pour Courcelles sur Seine » qui doit effectivement beaucoup à Madame le Maire. Elu en 2001, sur une liste d’opposition, il devient en cour de mandat second adjoint avec un soutien permanent et sans faille de Madame Bove qui dans le même temps mit souvent à l’écart le premier adjoint. Que penser alors d’un candidat au poste de maire qui aujourd’hui, refuse sur sa liste une place de simple conseillère à celle qui lui avait pourtant accordé toute sa confiance ?

Monsieur Basset Jean-Michel, premier adjoint.