Solidaire Pour Agir à Courcelles.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 27 janvier 2009

carrieres courcelles bouafles:pas 25 ans de plus sans engagements pour l'environnement et les habitants!

CARRIERES DE COURCELLES- BOUAFLES : PAS 25 ANS DE PLUS, SANS ENGAGEMENTS POUR L’ENVIRONNEMENT ET LES HABITANTS !

En pleine période des fêtes de fin d’année ( du 3 décembre 2008 au 3 janvier 2009) avait lieu une enquête publique concernant, une demande d’autorisation de la société CEMEX granulats de poursuivre l’extraction sur le site de Courcelles Bouafles pour une durée de …

25 ans !

Rappelons que ce site est très sensible à plusieurs niveaux : - Il est en interactivité biologique avec Natura 2000 et le grand site national de Château Gaillard et des coteaux de la Seine. - Il représente lui- même une richesse faunistique ( en particulier avofaunistique) et floristique exceptionnelle tout en faisant apparaître un potentiel archéologique sensible, notamment néolithique et galo romain.

Pour toutes ces raisons, nous sommes très surpris qu’une demande d’autorisation sur 25 ans puisse être sollicitée, même si elle est argumentée dans le cadre d’une stratégie industrielle visant à préserver l’emploi… Notre association n’a jamais opposé défense de l’emploi et protection de l’environnement et de la culture, mais sur une période aussi longue qui correspond à une génération s’ajoutant à deux générations antérieures d’exploitation, il est indispensable que CEMEX s’engage fermement dès maintenant sur des actes et pas seulement sur des déclarations de bonnes intentions ! Ainsi, nous ne pouvons nous contenter d’une commission annuelle de suivi qui comme en 2008 a fait le constat de zéro aménagement. CEMEX doit se remobiliser sur la dynamique du réaménagement biologique, culturel et de loisirs. Il n’est pas concevable qu’une nouvelle génération se voit privée l’accès à des zones restituées ou à restituer aux collectivités territoriales. Nous demandons : - La préservation de tous les chemins ruraux. - La création de sentiers pédestres de découvertes de la faune et de la flore. - La poursuite de la piste cyclable , commencée du côté de Bouafles en direction de Courcelles( accessible aux cycles non motorisés) - La création d’un accès au lac à partir de la commune de Courcelles d’autant que le plan d’eau va se rapprocher de cette commune.

D’autre part, nous savons que l’exploitation se réalisera, pour une part ,à proximité des habitations, notamment de Bouafles et que le trafic routier déjà très important risque d’augmenter dans la traversée de Courcelles sur Seine. C’est pourquoi, nous demandons également que : - Les distances entre le chantier et les maisons soient revues et que le choix retenu en matière de système de sécurité lié au recul des engins soit celui du flash lumineux et non du bip sonore. - La limitation de vitesse soit scrupuleusement respectée dans la traversée de l’agglomération de Courcelles et surtout que CEMEX amplifie le transport fluvial.

Enfin, nous invitons les élus et la population à rester vigilants et acteurs pour faire respecter l’environnement aujourd’hui et demain.

Association les Nu pieds se chaussent, 1 résidence Georges André 27940 Courcelles sur Seine.

dimanche 18 janvier 2009

Enquête publique CEMEX granulats Courcelles Bouafles : nos propositions

Association les Nu-pieds 1 résidence Georges André 2794O Courcelles sur Seine. Remarques et suggestions formulées dans le cadre de l’enquête publique CEMEX granulats ouverte entre le 3 décembre 2008 et le 3 janvier 2009 : Sur la forme, nous tenons à faire remarquer que deux semaines d’enquête incluent la période des fêtes de fin d’année, peu propice à attirer l’attention des habitants. Dans la mesure où la demande d’autorisation concerne 25 années, le mois de janvier 2009 aurait été plus pertinent pour réaliser cette enquête qui se veut publique. Sur le fond, il convient de souligner que le site faisant l’objet de la demande d’autorisation est très sensible à plusieurs niveaux : - Il est en interactivité biologique avec Natura 2000 et le site national de Château Gaillard et des coteaux de la Seine. - Il représente lui-même une richesse faunistique ( en particulier avo faunistique) et floristique exceptionnelle et fait apparaître une potentialité archéologique sensible (notamment néolithique et galoromaine) Pour toutes ces raisons, nous sommes très surpris qu’une demande d’autorisation de 25 ans puisse être sollicitée, même si elle est argumentée dans le cadre d’une stratégie industrielle visant entre autre à préserver l’emploi. Notre association n’a jamais opposé défense de l’emploi et protection de l’environnement et de la culture, mais sur une période aussi longue qui correspond à une génération s’ajoutant à deux générations antérieures, il est indispensable que CEMEX s’engage fermement dès maintenant sur des actes et pas seulement sur des déclarations de bonnes intentions. Sur le plan de la méthode, si la période de 25 ans est accordée, nous ne pourrons plus nous exprimer dans le cadre d’enquêtes publiques mais seulement une fois par an dans le cadre de la CLIS. A ce propos, lors de la dernière CLIS qui a eu lieu 26 novembre dernier, nous avons été choqués de constater qu’aucun aménagement n’avait été réalisé en 2008 ! Il est donc indispensable que CEMEX se remobilise sur la dynamique de réaménagement biologique, culturel et de loisirs. Il est inconcevable qu’une nouvelle génération se voit privée l’accès notamment à des zones restituées ou à restituer aux collectivités territoriales ( nous ne pouvons plus nous contenter d’une à deux visites annuelles) Nous proposons : - La préservation de tous les chemins ruraux. - La création de sentiers de découvertes interdits à tout véhicule à moteur et préservant faune et flore. ( à titre d’exemple, citons les systèmes de tourniquet implantés dans des espaces protégés, laissant le passage aux randonneurs tout en assurant la sécurité des bovins) - La poursuite de la piste cyclable ( accessible aux cycles non motorisés) commencée du côté Bouafles en direction de Courcelles. - La création d’un accès au lac à partir de la commune de Courcelles sur seine, d’autant que le plan d’eau va se rapprocher de cette commune. La note de synthèse résumant les enjeux de l’enquête publique nous informe que l’exploitation va se rapprocher dans les années à venir des habitations de Bouafles et de Courcelles, ce qui va engendrer des nuisances visuelles et sonores. Certes, l’exploitant prévoit de réduire ce type de nuisances, mais nous demandons que toutes les études soient menées maintenant afin de lutter efficacement contre le bruit. A ce propos nous proposons que le choix retenu en matière de système de sécurité lié au recul des engins soit celui des flashs lumineux et non pas celui du bip sonore. A propos du trafic routier, la commune de Courcelles sur seine subit depuis des années le plus lourd tribu. Afin d’en réduire le bruit, nous demandons que la limitation de vitesse soit scrupuleusement respectée dans la traversée de l’agglomération et que CEMEX amplifie le transport fluvial. Ainsi, nos remarques et contributions ont pour volonté forte d’inscrire un site exceptionnel à tous les niveaux dans le respect des droits élémentaires des populations qui y vivent aujourd’hui ou qui y vivront demain ( droit au calme, liberté d’accès) tout en préservant une faune et une flore remarquables ainsi qu’une culture potentiellement riche. Fait à Courcelles sur Seine, le mercredi 31 janvier 2008. ____'' # * ''____

samedi 17 janvier 2009

La voix de solidaires pour agir à Courcelles sur Seine N° 2

LA VOIX DE SOLIDAIRES POUR AGIR A COURCELLES. N° 2

Solidaires pour agir a Courcelles, groupe de réflexions et d’actions municipales qui a obtenu près

de 4O % des voix lors des dernières élections , sans être représenté au conseil municipal, vous informe :

Chaud le quorum ! Lors de la séance du 25 juillet 2007, quatre mois seulement après l’élection, le quorum (nécessité de la présence de la moitié des conseillers pour prendre une délibération) a failli ne pas être atteint : il est vrai que nous étions en fin juillet. A quand la proportionnelle dans les communes de plus de 1500 habitants afin que toutes les sensibilités siègent au conseil municipal et représentent toute la population ?

Qui ne dit mot consent ? Dans notre dernier numéro, et dans la presse locale nous avons démontré en quoi la municipalité actuelle avait fait preuve de sectarisme en éliminant des personnes de bonne volonté lors de son arrivée… Depuis 9 mois, pas de réponse : qui ne dit mot consent ?

Une association qui dérange ? Dans la même lignée, l’agenda communal 2009 ne mentionne pas l’association NU-PIEDS. Selon M. le Maire, ce serait un oubli…la ficelle est un peu grosse quand on connaît le travail mené

par cette association, depuis 30 ans, pour améliorer notre cadre de vie et défendre l’environnement !

Toujours et encore, préservons la zone naturelle des Perelles ! Les habitants de ce quartier savent que depuis le début, nous sommes à leurs côtés pour les aider. Suite à la suggestion d’un riverain, un arrêté municipal interdisant aux PL de plus de 19 tonnes l’accès à la partie ouest de la zone, a été pris. En conseil municipal public, sur insistance de riverains, M. le Maire s’est engagé à saisir le nouveau

sous préfet pour faire avancer ce dossier.

Enquête publique carrières CEMEX : vers une nouvelle prolongation de 25 ANS ? Du 2 décembre au 3 janvier inclus ,vous pouvez consulter aux heures d’ouverture des mairies de Courcelles et de Bouafles,une enquête publique concernant un dossier d’extension des carrières CEMEX , avec en prime

une demande de prolongation d’extraction de 25 ans !

Les Nu-pieds font partie du comité de suivi qui entre autre, veille avec les services de l’état, à la bonne

réalisation des réaménagements écologiques.

Dans ce dossier, nous nous investissons pour des aménagements phasés afin de préserver la richesse de la faune et de la flore ( une trentaine d’espèces est protégée) Avec la même force, nous réclamons également que le réaménagement permette au fur et à mesure

de son avancement un accès sécurisé au public afin de profiter de cette richesse environnementale :

nous renouvelons notre demande d’accès direct au lac à partir de Courcelles.

Sécurisons la D316 ! Aux dernières nouvelles, les travaux de sécurisation du deuxième tronçon de la D316 qui traverse Courcelles (entre le rond point et les zones artisanales ( direction Les Andelys) devraient démarrer autour de mai 09 mais nous renouvelons à la municipalité de Courcelles notre proposition de zone 30 entre le rond point et la sortie de Courcelles (direction Gaillon) afin de sécuriser l’accès aux écoles, commerces et services)

Bonnes nouvelles ! Afin de réaliser des économies, La communauté de communes EMS reprend la gestion de la piscine

et réfléchit sur la reprise du service de l’eau ( à suivre…)

Pour nous rejoindre, vous pouvez contacter : Monsieur Basset Jean-michel 9 les joncs marins ( 02.32.52.42.76) ou Monsieur Waisler Jean-Pierre 4 résidence les Grillons ou M. François Leguillon

34 rue du Château d’eau ou Monsieur Frichot Jacques 10 résidence les Perelles.

La cotisation à notre association est de 3€ par an (cotisation individuelle) 5€ par an ( familiale) Vous pouvez aussi consulter notre site internet : www.courcelles-sur-seine.info

mercredi 7 janvier 2009

Bonne année et mes meilleurs voeux pour 2009.

Tant qu'administrateur de ce site internet je vous souhais une bonne année et surtout bonne santé.

Wolter SMIT