CARRIERES DE COURCELLES- BOUAFLES : PAS 25 ANS DE PLUS, SANS ENGAGEMENTS POUR L’ENVIRONNEMENT ET LES HABITANTS !

En pleine période des fêtes de fin d’année ( du 3 décembre 2008 au 3 janvier 2009) avait lieu une enquête publique concernant, une demande d’autorisation de la société CEMEX granulats de poursuivre l’extraction sur le site de Courcelles Bouafles pour une durée de …

25 ans !

Rappelons que ce site est très sensible à plusieurs niveaux : - Il est en interactivité biologique avec Natura 2000 et le grand site national de Château Gaillard et des coteaux de la Seine. - Il représente lui- même une richesse faunistique ( en particulier avofaunistique) et floristique exceptionnelle tout en faisant apparaître un potentiel archéologique sensible, notamment néolithique et galo romain.

Pour toutes ces raisons, nous sommes très surpris qu’une demande d’autorisation sur 25 ans puisse être sollicitée, même si elle est argumentée dans le cadre d’une stratégie industrielle visant à préserver l’emploi… Notre association n’a jamais opposé défense de l’emploi et protection de l’environnement et de la culture, mais sur une période aussi longue qui correspond à une génération s’ajoutant à deux générations antérieures d’exploitation, il est indispensable que CEMEX s’engage fermement dès maintenant sur des actes et pas seulement sur des déclarations de bonnes intentions ! Ainsi, nous ne pouvons nous contenter d’une commission annuelle de suivi qui comme en 2008 a fait le constat de zéro aménagement. CEMEX doit se remobiliser sur la dynamique du réaménagement biologique, culturel et de loisirs. Il n’est pas concevable qu’une nouvelle génération se voit privée l’accès à des zones restituées ou à restituer aux collectivités territoriales. Nous demandons : - La préservation de tous les chemins ruraux. - La création de sentiers pédestres de découvertes de la faune et de la flore. - La poursuite de la piste cyclable , commencée du côté de Bouafles en direction de Courcelles( accessible aux cycles non motorisés) - La création d’un accès au lac à partir de la commune de Courcelles d’autant que le plan d’eau va se rapprocher de cette commune.

D’autre part, nous savons que l’exploitation se réalisera, pour une part ,à proximité des habitations, notamment de Bouafles et que le trafic routier déjà très important risque d’augmenter dans la traversée de Courcelles sur Seine. C’est pourquoi, nous demandons également que : - Les distances entre le chantier et les maisons soient revues et que le choix retenu en matière de système de sécurité lié au recul des engins soit celui du flash lumineux et non du bip sonore. - La limitation de vitesse soit scrupuleusement respectée dans la traversée de l’agglomération de Courcelles et surtout que CEMEX amplifie le transport fluvial.

Enfin, nous invitons les élus et la population à rester vigilants et acteurs pour faire respecter l’environnement aujourd’hui et demain.

Association les Nu pieds se chaussent, 1 résidence Georges André 27940 Courcelles sur Seine.